Côté littéraire·Mon monde

l’écriture

Est-ce qu’on écrit forcément pour plaire aux autres ou est-ce qu’on écrit pour soi, pour se décharger de certaines choses, ou encore parce qu’on a envie d’en partager d’autres ? Ceci est un message pour mon cher et tendre papa qui trouve que bon, mes articles n’ont quand même pas beaucoup de style. Ainsi je lui réponds par écrit. Vu qu’apparemment il lit mon presque autant cher et tendre blog. Oh, rien de revanchard là-dedans, ni une quelconque marque de fierté, non non, je veux juste expliquer le pourquoi du comment de ce blog pour ceux qui s’attendent ou pensent ou s’imaginent ou se disent que peut-être je voudrais faire de lui un bouquin à la toute fin, quand ma vie estudiantine sera terminée. Loin de moi cette idée. Vous avez vu ce que j’écris ? Rien de très littéraire. Quelques phrases entreposées par-ci par-là pour vous raconter Sciences Po, ma vie, mes états d’âme, mes quelques voyages que vous pouvez retrouver ailleurs en photo. Certains articles, je l’avoue, sont bâclés. Je pose les mots là, les uns à la suite des autres, juste pour raconter des choses que j’ai envie de partager, de transmettre. La vie d’étudiante n’est pas facile et on manque souvent de temps pour les choses qui nous tiennent vraiment à coeur, comme l’écriture pour moi. Alors oui, ce blog n’est pas le blog d’une romancière, il n’est pas une suite d’articles tous bien tournés, à la virgule près, il est juste moi, aussi pressé que moi, aussi rapide que moi, parce qu’il y a tellement d’autres choses à côté, tellement d’autres impératifs. L’écriture reste quelque chose de très important pour moi, mais si j’écris si peu dans mon journal, c’est pour ne pas lui balancer des mots encore moins bien assemblés, accordés, liés qu’ils ne peuvent l’être ici. L’écriture est certes quelque chose de précieux qu’il faut savoir manier avec soin, quelque chose qui se travaille comme tout art en ce monde. Les dons aussi, il faut les cultiver. Mais l’écriture est également juste un moyen de lâcher tout, lâcher prise, lâcher ce qu’on a juste à dire comme ça, en passant, vite fait, parce qu’on veut le garder en mémoire, on veut que le monde le garde en mémoire, pour nous laisser le temps d’en faire peut-être plus tard quelque chose de plus beau. Voilà, Papa, l’explication du manque de style de ce blog. Quand tu liras le livre que je réussirai peut-être à sortir un jour, j’espère que là, il y aura un vrai style.. Mais nous n’y sommes pas encore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s