un été comme les autres

Tout d’un coup je me rends compte… Finalement, je ne vous ai pas raconté mon mois de juillet. Mon avant-dernier article date du 5 juin, alors je ne vous ai rien dit de tout le mois de juin.. Ohlala, rattrapons ça !

Le 12 juin sont enfin tombés les résultats des examens de première session. Et là… Le drame. Vous savez, j’étais dans cet état où on ne sait jamais ce qui peut arriver. Un instant on se dit « mais oui, j’y suis arrivée, finalement quand j’y repense, tout s’est assez bien passé, ça devrait aller ». Puis le moment qui suit « mais j’ai tout raté, c’est sûr… des rattrapages, je n’en aurais pas qu’un ! » Et pendant un long moment, de longues heures, voire de longs jours, on oscille entre ces deux états. La confiance et l’angoisse. La conviction et l’appréhension. Et arrive le moment tant attendu. En fin de compte, on n’est ni trop surpris, ni trop découragé, mais un peu déçu quand même. Et oui, on n’a pas réussi partout et c’est peut-être pour certains, la première fois qu’ils échouent vraiment quelque part. Même si l’on m’a bien répété que ce n’était pas un échec. Mais personnellement, quand tu as tout réussi, quand tu as tout eu presque trop facilement, tu prends ça comme un échec malgré tout. Un petit échec qui n’étonne pas, mais un petit échec qui pince le coeur quand même. Voilà comment je suis allée aux rattrapages d’histoire des premier et deuxième semestres. Et oui, j’ai eu mon année. Oui, je vais en Allemagne en octobre prochain. Oui, je suis heureuse. Bien que déçue des notes de la deuxième session pour tout ce que j’ai donné pour ce f**** programme d’histoire du 19e siècle… Le bon point, c’est que j’ai vaincu l’économie et le droit, deux matières qui me semblaient assez insurmontables. Ma petite victoire de l’année ! Maintenant, en avant toutes vers l’Allemagne, la Germany, la Deutschland, mon pays de prédilection ! J’ai mon appart, j’ai mon vélo, je suis parée pour Münster et je n’ai qu’une hâte c’est m’y retrouver.

thumb_IMG_1954_1024

Le mois de juillet est passé à une vitesse folle. Il y a eu la rupture. La si importante décision à prendre. Les au revoir ou adieux, on ne sait jamais trop. Les pleurs. La fin. On a comme le coeur qui lâche et finalement on est soulagé. Même si on n’est jamais sûr d’avoir fait le bon choix. Et parce que de toute façon, tout reste incertain. J’ai passé quelques jours à Reims sous la canicule et cette chaleur écrasante. Et puis on est parties avec ma mère. Notre destination : Pentrez, dans le Finistère. Ma grand-mère avait loué une maison avec un terrain immense où nous avons découvert plus tard au cours du séjour dans le garage une 4CV en très bon état les clés dessus ! Nous sommes parties le samedi en fin d’après-midi. J’ai roulé tout le trajet. Ma mère jouant le rôle de la co-pilote, et moi installant finalement mon portable comme GPS. Haha. Nous nous sommes arrêtées pour manger dans le restaurant un peu miteux d’une aire après le péage. C’était pas le top, mais bon, j’étais avec ma maman et il faisait enfin un peu plus frais qu’en Champagne. Nous sommes arrivées dans la nuit, aux alentours de minuit et demi, une heure. Nous avons déchargé les affaires les plus importantes à décharger, la nourriture entre autres. Et là, ma grand-mère nous a dit qu’elle avait une bouteille au frais. A une heure du mat’, nous avons bu du champagne, trois générations réunies. Mémé nous a raconté ses déboires avec la maison, la saleté quand elle est arrivée par exemple. Nous avons aussi parlé un peu d’amour, et puis la fatigue est tombée, j’aurais pu m’endormir sur ce canapé. Le mois en Bretagne était parfait. Je ne suis pas du genre à aimer les grosses chaleurs, et la Bretagne s’est avérée fantastique de ce point de vue-là. Bien sûr, nous avons des jours de mauvais temps, et il ne faisait pas toujours beau, et la température extérieure n’a pas souvent dépassé les 20° Celsius, mais lorsqu’on part en Bretagne, on s’attend à ce genre de météo. J’ai travaillé pratiquement la moitié du mois, ça m’a permis de gagner un peu d’argent et de profiter un peu plus de la Bretagne, du jogging sur la plage, des pauses déjeuner sur le sable, des paysages merveilleux et des levers de soleil couvrant le ciel de reflets roses et oranges, des parties de poker, de tarot et de président.

11857597_1001665903199810_450655356_n

Maintenant, je suis dans les Vosges, chez ma grand-mère où je travaille un mois de plus, comptant bien profiter de mon mois de septembre libre. Il fait extrêmement chaud et j’avais oublié qu’une telle chaleur existait après avoir passé un mois en pays breton. Heureusement que nous avons la clim’ au bureau où soit dit en passant mes collègues sont super sympas, et drôles, et l’ambiance est beaucoup plus détendue qu’à mon premier job, que je trouvais déjà très bien et assez sympathique. Mais l’agence elle-même est plus accueillante, il y a de grandes fenêtres, ce qui n’était pas le cas dans la petite agence de Crozon. Et cela me permet de voir la lumière du jour, le soleil, l’extérieur quoi. Bref, je suis bien contente de passer un mois de plus aux côtés de ma grand-mère, je l’adore vraiment, je suis bien avec elle. Même si je rentre à la maison ce week-end car j’ai bien senti que Maman avait trouvé trop court les quelques moments passés ensemble sur le chemin entre Reims et les Vosges pour fêter les 17 ans de ma petite soeur, et ça me fait plaisir de les voir un peu quand même ! Je rentre en train, car j’ai un petit la flemme de reprendre la voiture et de faire l’aller-retour… C’est bien mieux, bien plus tranquille.

couv

L’été se passe donc tranquillement, comme un été banal de jeune fille, premiers jobs, avant de reprendre une nouvelle année universitaire. L’Allemagne m’attend de pieds fermes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s