Münster·Mon monde·Non classé

on s’habitue à tout ?

Alors…. Plus de deux mois se sont écoulés depuis mon dernier post sur le végétarisme. Malgré mon inactivité, certains d’entre vous me visitent encore régulièrement. Il est donc temps de vous donner un peu de mes nouvelles.

Beaucoup de choses se sont passées dans ma vie dernièrement et je n’ai pas vraiment pris le temps d’écrire, de trouver un sujet passionnant, de m’occuper de ce blog somme toute… Enfin beaucoup de choses, c’est un bien grand mot, surtout une chose. Mais c’est assez personnel, donc je me garderai d’en raconter les détails, mais sachez que ce n’est absolument pas une mauvaise chose ! La vie à Münster bzw. en Allemagne est assez géniale et je n’ai absolument aucune envie de revenir en France (malheureusement je n’ai pas le choix !). J’ai clairement envie de vivre et de travailler ici. Certains trouveront peut-être cela étrange… Pourquoi pas plutôt un pays chaud ou exotique ? Bah oui. C’est une bonne question. Mais c’est comme ça et je n’ai pas de réponse. Et j’aime la France, mais je ne veux pas faire ma vie là-bas. Enfin, ma foi, qui vivra verra.

Il y a eu le 22 mars et j’ai eu envie d’écrire, j’ai eu envie de m’exprimer, mais je crois que je n’ai pas trouvé la force. Ou bien j’étais trop lasse. Trop lasse parce que tous les jours il se passe quelque chose d’affreux. Comme cet attentat à Kaboul. Ou encore ce séisme en Equateur. Certes nous ne pouvons rien contre les catastrophes naturelles. Mais aujourd’hui s’y ajoutent la terreur d’une attaque, l’horreur d’un nouvel attentat. Mais en vérité, le plus terrible dans tout cela, c’est que cela ne nous choque presque plus. Quand je me perds sur twitter, lis ce qu’ont posté les différents médias que je suis et que je vois « x morts dans une attaque meurtrière », « x blessés après une explosion volontaire », je suis comme anesthésiée. Cela paraît peut-être cruel, mais cela ne m’atteint plus vraiment. D’autant plus quand je situe mal la catastrophe géographiquement. Triste à dire. Mais le 22 mars, lorsque j’ai reçu ces notifications à mon réveil expliquant ce qu’il se passait à Bruxelles, je n’ai pas été réellement choquée. Comme l’impression de s’habituer. S’habituer à l’horreur. S’habituer aux attaques. Et cela fait peur car à quoi ressemble un monde dans lequel on est habitué à l’horreur ? A quoi ressemble un monde dans lequel on sait que demain peut-être on se trouvera au mauvais endroit au mauvais moment ? Un monde où l’on s’inquiète pour ses proches, mais après tout c’est ainsi que cela se passe maintenant ? Je n’ai pas envie de ça. J’ai pas envie de ça pour mon futur. J’ai pas envie de continuer à m’habituer aux tragédies. Je veux pas vivre dans un monde où l’horreur est acceptable car devient quotidienne. Evidemment, je n’ai pas de solution. Mais j’ai réussi à m’exprimer.

Btw trois mois et demi que je tiens et que je ne mange pas de viande, végétarienne haut la main, ça se passe très très bien.

giphy-6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s