petit bilan

Bon, commençons par le WEI, c’était pas mal franchement, ouais, c’était cool ! Mais je vous épargnerai les détails. Ce qui se passe au WEI reste au WEI (ou pas hahaha). Et dimanche, j’étais la fille la plus fatiguée du monde je crois… Entre les dossiers d’éco, les textes à lire, les exposés qui me prenaient jusqu’à 1h du mat, la soirée chez un FIFA 3 vendredi et le WEI, je n’ai pas dormi beaucoup la semaine dernière. Donc j’attendais vraiment ce week-end pour faire des nuits d’au moins 10 heures, chose qui ne m’était pas arrivée depuis au moins trois siècles hahahaha. Du coup, voilà, bien que cette semaine ait été encore un peu fatigante, je suis un peu revigorée.

Mercredi soir, j’avais une réunion avec les Ecologistes Paliens, et oui, je suis une écolo dans l’âme que voulez-vous. Du coup, il y a plein de projets, ça foisonnait d’idées, c’est super cool ! Et jeudi soir, j’avais une réunion avec une partie d’Enactus Sciences Po Lille, pour le projet Réfu’job qui consiste à accompagner des réfugiés dans leur recherche d’emplois. C’est vraiment un projet génial et c’est une occasion formidable de m’engager dans quelque chose ! Parce que voilà, ce que je veux, c’est m’engager, avoir une raison d’agir, faire quelque chose de bien, d’utile. Donc voilà, il va falloir jongler avec le boulot, les exposés, les bouquins à lire, les fiches de lecture, tout ça, tout ça, et les projets, sans oublier de sortir et de se détendre évidemment !

Donc voilà, c’est génial, je me sens vraiment dans mon élément ici. J’aime pratiquement tout ce que j’étudie, et le fait de m’engager dans quelque chose, je trouve ça vraiment super, c’est ce que je cherchais. Du coup, je suis vraiment contente. Puis ces projets, ça me permet de rencontrer d’autres personnes extérieures à la FIFA, d’élargir les horizons et les points de vue, de s’ouvrir plus au monde. Réju’job permet vraiment ça dans la mesure où on va avoir face à nous une réalité concrète, et comme le disait l’ancienne chef de projet, celle de l’année dernière, on se retrouve vraiment face à face avec une réalité qui n’est pas la notre, parce que faut pas se leurrer, nous les sciencespistes, on est quand même des privilégiés, quoi qu’on dise, quoi qu’on pense, on vit quand même dans notre petite bulle tant qu’on ne se heurte pas au monde extérieur. C’est pas la coloc et mes petites courses que je dois faire sans papa maman qui me montrent ce qu’est vraiment la réalité dehors, ce que les gens vivent, les obstacles qu’on peut rencontrer. C’est une opportunité géniale.

Revenons à des choses moins sérieuses, j’ai pas encore trouvé THE copine, celle que t’appelles et à qui tu dis on sort, enfin je commence à tisser des liens de plus en plus fort avec certaines filles, mais je parle vraiment d’une bonne copine, une très très très bonne copine, à qui tu peux raconter plein de choses, tout et n’importe quoi, et elle je n’ai pas encore l’impression de l’avoir trouvée. Mais je pense qu’il faut encore renforcer les liens et je pense que ça viendra. Car il y a plein de filles géniales avec qui je m’entends bien. Mais c’est vrai que du coup, mes petites copines de L et ma team ABIBAC me manquent parfois fortement… Alors je me dis vivement les vacances. Et mes parents, et ma soeur, et mes chats me manquent aussi… Mais bon, le temps passe tellement vite ici que les deux dernières petites semaines qu’il reste ici vont passer à vitesse grand V et je vais même pas m’en rendre compte.

Mais pour conclure (non ce n’est pas une dissert’, ni un commentaire, je vous jure…), je suis quand même heureuse ici. Fatiguée mais heureuse. Je suis dans mon élément. J’ai fait le bon choix, je crois.

la vie palienne...

la vie palienne…

Publicités

voilà l’automne

Ok, l’automne est déjà arrivé depuis quelques jours, mais il faut bien donner un titre…

Voilà, j’entame à présent ma troisième semaine de cours, cela commence à devenir véritablement sérieux. Je prépare mon premier exposé : « L’ordre politique exclut-il la violence ? » en science politique donc. Bon, rien de bien méchant, ce n’est qu’un exposé, et on ne va pas se plaindre haha. C’est vrai qu’on a l’impression d’avoir plein de boulot et tout avec tous les trucs qu’on doit lire pour chaque cours, et les questions sur les textes, et les fiches de lecture, etc, etc, mais franchement ça va, il suffit de s’organiser et c’est rien de très difficile. En plus, c’est que le début alors si maintenant certains se sentent déjà surchargés, je ne sais pas comment ça va être quand ils seront en 3A (ou 4A pour la filière générale). Donc voilà, voilà, puis c’est ça être étudiant, étudier hahahaha.
Sinon, je vais m’engager dans Enactus je pense, ils ont un projet plutôt cool, vraiment cool en fait : aider des réfugiés à trouver du travail. Et oui, je me suis également inscrite aux Ecologistes Paliens haha. Ben oui, je suis une écologiste moi.. Pas encore très affirmée, mais ça ne saurait tarder. Mais franchement ça me plaît Sciences Po, c’est ce que je voulais et je ne suis vraiment pas déçue ! Et puis il y a des conférences assez sympas – bon ok, je n’ai assisté à qu’une seule, mais c’est déjà pas mal et je sais qu’il y en aura d’autres !

Et puis Lille j’aime vraiment bien, la pluie et mes velux forment un joli petit orchestre symphonique, ça met l’ambiance ! Non, je suis mauvaise langue, il a pas tant plu que ça. Il a même fait un temps plutôt pas mal ces dernières semaines ! Puis franchement, la coloc, c’est vraiment bien, y a toujours quelqu’un chez toi. Le soir tu manges pas tout seul, tu peux te plaindre des cours, médire sur les gens, rigoooooler. Bon, c’est vrai que parfois, t’as envie de les envoyer balader, tes colocs, parce que leur façon de faire t’énerve, mais c’est comme ça, faut accepter, chacun sa manière de procéder (même si la vaisselle le matin ça m’embêtera toujours). Mais du coup, je suis vraiment contente d’être en coloc, parce que voilà, ce week-end je suis rentrée à la maison, j’ai vu ma meilleure amie (qui m’a d’ailleurs fait un dessin terriiiiible et avec qui j’ai mangé des pancakes à mouuuuurir), j’ai vu mes parents, ma soeur, ma grand-mère, mes cousins, bref, tout plein de gens avec qui j’aime passer du temps et qui me manquent terriblement, et du coup, si j’avais du rentrer dans un studio vide hier soir, je crois que j’aurais déprimé. Là, je suis arrivée, avec mon sac de 5 tonnes d’ailleurs (heureusement qu’il y a le métro haha), et Marie et Kenny discutaient dans la cuisine, et donc t’arrives et t’es accueillie par tes colocs, vous discutez de votre week-end, et tu déprimes pas trop, t’es contente de les retrouver parce que quand même ils sont vachement sympas, et voilà quoi… La coloc, c’est cool ! Tu te sens entourée, et malgré tout tu peux avoir tes moments d’intimité. Puis franchement, ils ont leurs défauts (mais comme j’ai les miens), mais ils sont super, toujours partant pour discuter ou cuisiner un bon petit plat (et éviter ainsi de manger des pâtes à longueur de temps!). C’est des colocs vraiment vachement cool ! D’ailleurs notre proprio est super aussi, elle nous invite à dîner vendredi soir avec tous ses locataires ! Je trouve l’idée vraiment sympa. Puis avec Kenny, on va au WEI ce week-end, ça va être sympa, je sens que ça va être ouf et qu’on s’en souviendra longtemps (enfin du moins j’espère). Puis j’ai repéré quelques bgs, car depuis j’ai eu une petite déception, du coup, je cherche la perle rare haha. Et puis y a aussi des filles bien sympas ici avec qui j’entends bien créer des bons liens amicaux, sisisi.

Enfin bref, je vous joins un petit patchwork de photos pour illustrer mes (belles) paroles.. Et j’ai mis une petite chanson en haut aussi parce que j’aime bien.

Petits souvenirs...

Petits souvenirs…

première semaine

Sous l’orage, je vous écris… Mais je vous joins quand même une photo du beau temps qu’il peut faire à Lille city.

Première véritable semaine de cours terminée. Plutôt éprouvante. Ce n’est pas vraiment le nombre d’heures de cours qui est relativement bas qui fatigue, mais le contenu. Les cours magistraux faut suivre ! Et les conf’ tu te retrouves avec 3000 exposés et tu sais pas par où commencer ! Enfin, rien de terrible finalement quand on y pense. Mais il faut se remettre dans le bain quoi, recommencer à travailler, retrouver un rythme, et en même temps trouver le temps de se détendre, et faire du sport – oui je me suis étonnée moi-même, la (vraiment pas) sportive que je suis a quand même fait deux joggings en cinq jours, oui, oui, oui – et tout ça, tout ça. Du coup, en ce vendredi soir, je suis un peu crevée, même si du boulot m’attend. Bon la plupart des exposés sont à deux. L’avantage, c’est que t’es pas tout seul, tu peux discuter, l’inconvénient, c’est qu’il faut trouver quand travailler, où, et comment vraiment travailler ensemble, et bon, ça j’aime pas, les contraintes, c’est pas mon truc, j’aime bien avoir ma petite organisation, posée… Mais bon on s’y fera ! Puis, les allemands de ma classe, ils sont trop forts en anglais. Déjà ils parlent super bien français, c’est un truc de fou, et là l’anglais aussi. Mon dieu, je suis déprimée. Leur niveau est tellement bon ! Faudrait peut-être que les français revoient leur(s) méthode(s) d’enseignement des langues… Mais bon, ce n’est qu’un conseil. Bref, du coup, voilà, faut travailler !

Marie ou la coloc trop cool

Marie ou la coloc trop cool

Mais passons à des choses plus joyeuses… Je me suis inscrite au WEI, le week-end d’inté à ne rater sous aucun prétexte ! Tout compris, alcool à volonté paraît-il (et oui, c’est mon côté débauchée…), enfin bref, l’éclat’ totale ! Du coup, c’est dans deux semaines, et ça va être ouf je pense. Et demain petite soirée parrainage FIFA, donc sympatoche aussi. En plus IL vient, parce que oui, il fallait bien que je trouve quelqu’un qui m’intéresse… Bon, je vous en raconterai pas plus parce qui sait qui peut tomber sur ce blog… Mais IL vient et c’est déjà ça, et j’essaie de le convaincre pour le WEI tant qu’il reste des places, mais ça a l’air pas gagné ! Bon, c’est vrai qu’il est maqué, mais bon… On peut toujours rêver ! Peut-être maqué démaquable comme le disait la feuille de parrainage pour les 1A en général haha. Enfin bref, voilà voilà ! Quand même, j’ai hâte de rentrer chez moi vendredi prochain, pour pouvoir revoir ma besta d’amouuuur, et puis mes parents, ok, ça fait que deux semaines, mais bon, c’est la première fois, et bah elle me manque ma petite family et mes cats aussi. Enfin, vous comprenez sûrement.. Sinon vous êtes pas humains ! Dans ma classe, y a quand même Agathe qui ne verra pas ses parents avant Noël et elle les a déjà pas vus depuis je sais pas, trois mois, et ils habitent en Inde. Et elle est allemande. Enfin bon, ici les gens, en tout cas dans ma classe, ont tous des parcours qui sortent un peu du commun, et du coup, je me sens un peu… commune à côté ! Mais comme ils sont tous super cool et géniaux, je les pardonne.

le ciel n'est pas si moche ici...

le ciel n’est pas si moche ici…

coloc

Bon, j’avais dit que nous nous retrouverions après la rentrée, mais du coup, comme j’ai débarqué à Lille hier je me dois de raconter un peu. En effet, je vis en coloc avec un allemand, Kenny, et deux allemandes, Marie et Leonie. Quand je suis arrivée hier, Kenny était déjà là et Marie est arrivée peu de temps après, malheureusement Leonie ne revient que vendredi, et donc la bouteille de champagne – gracieusement offerte par mon papa – attend dans le frigo que nous soyons au complet pour fêter comme il se doit notre année ensemble qui ne va pas tarder à débuter. Dès mon arrivée, j’ai pas mal discuté avec Kenny. On avait déjà visité des apparts ensemble dans l’espoir déjà de fonder une coloc sympa. Du coup, je pense qu’on va devenir vraiment bons amis. Et puis Kenny étant là depuis lundi il avait déjà fait connaissance avec quelques autres membres de notre promo, donc hier soir, Marie, sa meilleure amie, Kenny et moi sommes sortis avec Anna-Lena (dite Leni car elle préfère) et Mona, deux adorables allemandes (vous vous demandez sûrement où sont les français dans tout ça ? et bien je crois qu’ils font les timides haha). Et puis, on s’est super bien entendus tous, on a passé une soirée super agréable. Leni est mannequin, et on pourrait la croire arrogante et trop sûre d’elle sur le coup, comme elle me l’a confié, mais ce n’est pas du tout le cas. Mona déteste les gens en retard, et je la comprends. En tout cas, ce sont deux filles qui ont l’air génial et dont j’adore la façon d’être et de penser. Cela me donne déjà un super avant-goût de ce qui m’attend.

Et ce matin, Marie et sa meilleure amie étant parties à la mer avec les parents de la première, Kenny et moi sommes allés faire un tour à IKEA (le pauvre n’avait pas pris des draps assez grands… Haha!), donc du coup, petite sortie matinale. On a juste un peu galéré à trouver le centre commercial, mais on s’en est sortis haha. Et donc, ce midi, pour commencer en beauté notre vie étudiante, on s’est fait des raviolis. Là, vous allez me dire, si ça commence comme ça, c’est pas gagné… Bon, finalement, on se prépare pour aller faire des courses dans ce qui sera sûrement bientôt notre supermarché de référence : Match. Le plus proche, le plus pratique, mais peut-être pas le mieux… Enfin, nous verrons, il faut bien commencer quelque part. Car ce soir, on a invité nos futurs amis à manger un bout chez nous, cela risque d’être assez joyeux.

Donc, voilà, je suis vraiment méga hypra supra contente de ce début, même si je dois rentrer vendredi soir pour cause de rendez-vous administratifs et familiaux et que, du fait, je rate le grand évènement qu’est la braderie et le week-end qui va avec… Je ne vous cache pas que je suis un peu déçue, mais j’espère ne pas rater trop de choses. Alors, on se retrouve lundi soir sûrement… Baisers lillois.

fifa