2016

Janvier – Reims

 

1-janvier-2

1-janvier-1

 

Février – Porto

 

2-fevrier-2

2-fevrier-1

 

Mars – Paris

 

3-mars-1

3-mars-2

 

Avril – Reims

 

4-avril-1

4-avril-2

 

Mai – Bonn

 

5-mai-1-bonn

5-mai-2

 

Juin – Paris/Reims

 

6-juin-2

6-juin-1

 

Juillet – Reims

 

7-juillet-1

7-juillet-2

 

Août – Chien à Plumes

 

8-aout-1

8-aout-2

 

Septembre – Grèce

 

9-septembre-1

9-septembre-2

 

Octobre – Berlin

 

10-octobre-1

10-octobre-2

 

Novembre – Lille

 

11-novembre-1

11-novembre-2

 

Décembre – Paris/Lille

 
12-decembre-2

12-decembre-1

 

bonjour 2017

Publicités

La Végé Table

Ce midi, on a testé le premier (à ma connaissance) restaurant végétalien de Reims : La Végé Table.

Au programme, salade de chou rouge à la clémentine et une petite sauce à l’huile de sésame.

21-1

L’entrée fut suivie de trois petites pizzas roulées et une salade de mâche et d’endives.

21-2

Et en guise de dessert, une (bonne) part de fondant au chocolat accompagné de sa chantilly. Et un petit café pour la route.

21-3

 

Avant de commander, il nous fut expliqué comment le restaurant s’est « construit », c’est-à-dire que tout ce que l’on y trouve (couverts, verres, tables, etc.) a été récupéré, même les extincteurs (mais ils ont été vérifiés avant bien sûr ;)). Le but étant de jeter le moins possible, et de proposer de la bonne cuisine. Il est possible de remporter la fin de son dessert si on ne l’a pas terminé. Et Séverine et Rémi prévoient juste assez pour tous les convives (pour l’instant, le restaurant affiche complet tous les jours, pensez à réserver !) afin de ne rien jeter et de ne pas gaspiller. Alors, en plus, de nous proposer enfin de la restauration végétalienne, Séverine et Rémi montre qu’il est possible de vivre de manière durable, même pour un restaurant !

21-1111

frohe weihnachten

Et pendant que les vacances commencent doucement en France, je suis encore à Münster. Encore deux petites nuits avant mon retour dans mon doux chez moi. At home. Zu Hause. Comme on dit par chez nous.

J’adore Noël. Et l’ambiance de Noël. J’adore chercher des cadeaux pour ceux que j’aime. Et j’adore retrouver toute ma famille autour d’un bon repas et de quelques verres de champagne et de vin. J’adore regarder le sapin tout décoré et illuminé. J’adore la distribution des cadeaux. Et j’adorais quand on devait faire croire aux plus petits que le Père Noël existait encore. Et j’adorais le moment où la sonnette retentissait et on se précipitait, mais c’était trop tard, il était déjà parti sur son traîneau. Et j’adore les étincelles de bonheur dans les yeux quand on se retrouve avec les gens qu’on aime. Et j’adore les films de Noël. Et j’aime à penser que le Père Noël existe en chacun de nous car sinon, qu’est-ce qui rendrait ce moment si merveilleux ? Comment ça la magie de Noël n’est qu’un mythe et les lutins n’existent pas ? La magie de Noël, elle est là, en chacun de nous. Dans le sourire de cette petite fille qui voit le Père Noël pour la première fois. Dans les pensées de ce petit garçon qui se demande ce qu’il va mettre cette année dans sa liste. Dans le regard de cette maman si heureuse de voir ses enfants heureux. Dans les gestes de cet homme qui cherchent avec attention le cadeau adéquat pour sa bien-aimée. Elle est en toi, elle est en moi, il suffit juste d’y croire. C’est comme dans Peter Pan (le film), il suffit de croire que les fées existent, et le tour est joué.

giphy

Alors après un périple à Berlin et une dernière semaine tranquille à Münster sous ces températures affolantes pour un mois de décembre, je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année. Un très joyeux Noël. Une belle année à venir ! Et mes aventures ne s’arrêtent pas là. Je quitte Münster demain pour les vacances, mais l’année 2016 s’annonce pleine de surprises.

groupes verbaux

Dormir. Lire Er ist wieder da de Timur Vermes quand on a le courage de se concentrer sur l’allemand. Sinon Bon petit soldat de Mazarine Pingeot prêté par notre grand-mère. Regarder The Walking Dead. Se demander ce qu’on regardera quand on aura fini la série. Ranger les cours du lycée qui pour certains squattent l’étagère depuis 2012. Se rappeler le lycée et se dire que cela paraît si loin et que cela fait pourtant à peine plus d’un an qu’on l’a quitté. Ecrire un peu parce que finalement on a le temps, mais pas l’inspiration. Toujours l’envie, mais jamais les mots. Ranger ses papiers, bail de l’appart, inscription à l’IEP, bulletins de paie de l’été, etc. S’occuper du chat malade. Faire tourner le lave-vaisselle. Lire NEON. Choisir ses cours pour l’année qui arrive en espérant qu’on aura ses cours favoris. Penser à ses amis et surtout à ceux qu’on verra sûrement de moins en moins. En avoir ras-le-bol de beaucoup de choses. Rien dire. Mais rien dire, c’est savoir qu’un jour on explose. Faire des gâteaux. Boire du thé. Noir le matin, vert l’après-midi. Aller courir un jour sur deux (ou presque). Jouer à 2048 en essayant désespérément de battre son record. Sans jamais réussir. S’ennuyer et attendre impatiemment l’Allemagne. Ecouter de la musique, beaucoup de musique. Et dormir à nouveau. Et se dire qu’on regrettera cette période de glandage absolu les cours venus. Mais glander en câlinant son chat, c’est quand même le pied.

11999884_1021905914509142_194662883_n

glander puissance mille

Depuis que les partiels sont passés, je ne fais littéralement rien de mes journées, je redécouvre le glandage, l’ennui, les instants où tu peux prendre le temps de rêver, de penser à des choses futiles, je redécouvre ce que c’est de ne pas étudier, de ne pas avoir le nez plongé dans des bouquins de science politique, d’histoire ou encore d’économie, ou de bouquins en tout genre qui n’ont pour unique but que de te faire lire des choses parfois très inintéressantes, parfois très intéressantes, mais que tu ne manqueras pas d’oublier dès que tu en auras fini avec le sujet. Quoi qu’il en soit, je redécouvre ce que c’est de NE RIEN FAIRE. Le Petit Oral étant lui aussi passé, le niveau de glandage n’en est que plus haut. Petit Oral qui soit dit en passant s’est assez bien passé pour moi. Je suis tombée sur droit et histoire. Dans la seconde matière, j’ai eu droit à un intitulé de chapitre « les femmes au 19ème siècle », le bonheur, c’était parfait. Enfin, toutes mes réponses ne l’étaient pas, parfaites, mais le sujet était vraiment cool et je pense que je m’en suis plutôt bien sortie. Le droit, c’était un peu plus délicat… Mais bon. Je pense que dans l’ensemble, je me suis assurée la moyenne. Sinon ça veut dire que vraiment je ne sais plus mesurer mes prestations. Déjà qu’au partiel d’éco je pense avoir bien réussi, si je me retrouve avec une note pourrie, il va vraiment falloir que je me remette en question. Bref, de toute façon, la période d’examens est terminée. Du moins, pour un temps. Les résultats ne tombant que le 12 (soit dans une semaine, olélé, olala), je profite pour l’instant de ne pas savoir si je me suis foirée ou non, je ne me pose pas de questions, et ne révise donc plus rien. Ce sont de VRAIES vacances. Après le 12… et bien… nous verrons haha. Nous n’en sommes pas encore là, une pure semaine de glandouille m’attend encore avant de me mettre à (re)réviser, ou avant d’enchaîner sur d’autres belles semaines de glandouille. On croise les doigts.

dernière pizza lilloise, dernière photo vue de ma fenêtre, la fin d'une année

dernière pizza lilloise, dernière photo vue de ma fenêtre, la fin d’une année

Et Münster, c’était trop cool, ça m’a tellement donné envie d’être l’année prochaine (alors que j’ai même pas encore mon année hahaha). Bon finalement, ça n’a pas marché pour la coloc qu’on devait visiter, et après une petite altercation, nous avons décidé avec Mélanie qu’il valait mieux habiter séparément afin de préserver notre amitié. Parce que c’est vrai que ça me ferait chier que nos relations pâtissent d’une colocation qui se passe mal parce que j’adore Mélanie, et ici à Sciences Po, c’est véritablement une de mes meilleures copines. Qu’on se le dise !

Münster, Münster, Münster

Münster, Münster, Münster

Ce que j’ai appris de mes journées à ne rien faire en shorty et t-shirt, mal démaquillée, les cheveux crades, c’est qu’il n’y a RIEN de bien à la télé. J’ai regardé un truc marrant une fois, c’était une compétition pour gagner son Food Truck, c’était pas si mal, ça changeait des compétitions entre campings ou restau sur la base d’Un Dîner Presque Parfait. Mais bon à part ça, que des séries à la con le matin ou des trucs complètement inutiles. J’ai dû regarder beaucoup beaucoup beaucoup (vraiment beaucoup) de programmes débiles comme Super Nanny ou Cauchemar en Cuisine ou encore Tellement Vrai. Ou d’autres trucs dont je ne me souviens plus les titres. Enfin non pas qu’en soi, ce soit véritablement débile. Mais ce sont quand même des programmes vachement exhibitionnistes, les gens laissent filmer leurs vies, leurs émotions, leurs sentiments, laissent passer à la télé toutes les conneries qu’ils peuvent dire, toutes les remarques qui ne respirent pas forcément l’intelligence sans penser à toutes les personnes comme moi qui se marrent bien devant leur poste. Et ça a aussi un côté voyeur du coup, puisque des gens comme moi encore une fois regardent ces programmes, regardent la vie privée de ces gens diffusée à la télé pour l’occasion. C’est assez dingue ce qu’est devenu la télé. Toutes ces émissions de téléréalité qui se créent, passent à la télé, disparaissent, réapparaissent. Etc. Certains s’exhibent pour alimenter le côté voyeur d’autres. Une sorte de cercle vicieux. J’ai dû passer plus de temps devant la télé en deux semaines que de toute l’année, c’est fou haha.

petit passage à l'opéra de Strasbourg le 24 mai

petit passage à l’opéra de Strasbourg le 24 mai

Mais bon, oui je vais sortir un peu… Et je suis déjà sortie quand même ! Figurez-vous que suite au Petit Oral, j’ai pris un covoiturage et filé pour Strasbourg (enfin filé est un bien grand mot car Lille-Strasbourg, c’est relativement long…). Et dimanche, je suis allée à Europa Park avec mon amoureux. Et oui, et oui. Je n’y étais jamais allée, c’est pas vraiment le parc d’attractions le plus proche de chez nous. Ici, c’est plutôt Disney (j’adore) ou Nigloland. Et du coup, c’était vraiment cool ! Le parc est vraiment sympa, y a pas mal d’attractions cool. Franchement, je ne regrette pas, c’est totalement différent de Disney qui reste évidemment très imprégné par la marque. J’ai fait les principales attractions à sensations (non sans peur et sans émotions haha) comme le Silverstar bien entendu (tout le monde m’en parlait, je sais maintenant à quoi m’attendre). J’aime bien les poussées d’adrénaline, j’avoue qu’à chaque début d’attractions du genre, je me demande ce que je fais là-dedans, ce qu’il m’a pris de venir ici, et à la fin, je me dis que même si j’ai pas mal fermé les yeux et eu très peur, c’était plutôt cool ! Même si, sur le coup, j’ai pas envie de refaire l’attraction immédiatement. Enfin, j’ai quand même eu un peu mal au dos après la journée à Europa Park, on a fait tellement de manèges aussi… Enfin bref, c’était super cool ! A refaire un jour sans problème.

souvenirs d'Europa Park

souvenirs d’Europa Park

Et finalement, lundi je suis revenue à Lille parce qu’il y avait les oraux d’admission des futurs FIFAs. Cela fait maintenant tout juste un an et un jour que j’ai passé le mien, l’oral de ma vie haha. Le temps passe tellement vite. Mais ce qui était bien à cet oral, c’était l’accueil par d’autres FIFAs, déjà dans la filière bien sûr, avec les boissons chaudes ou fraîches et les petits gâteaux (même si je crois n’en avoir mangé aucun haha). C’est pour ça que cette année nous avons organisé la même chose. Bon, il me semble qu’on était peu par rapport à l’année dernière, surtout mardi matin où nous n’étions guère que trois pour gérer tous ces pauvres petits stressés (ou confiants parfois) qui passaient leurs oraux. Mais c’était vraiment sympa. Et j’avais l’impression qu’ils pouvaient tous réussir haha, alors que cette année ils vont sûrement en prendre un peu moins d’un sur deux. Même si certaines personnes me sont moins revenues que d’autres, globalement la potentielle relève m’a fait bonne impression. Et j’ai trouvé ça vraiment drôle d’être de l’autre côté, de sentir le stress palpable, mais d’être de ceux qui y sont déjà. Comme beaucoup d’entre eux, j’avais été super stressée, vraiment vraiment super stressée. Là, c’était vraiment différent du coup. C’est marrant. Mais le plus drôle de ces deux demi-journées d’oraux, c’est que mardi midi, on a mangé avec quatre personnes qui avaient passé leurs oraux. Petit kebab rue de Béthune. Et j’aurais jamais pensé que je finirai par manger un kebab avec eux haha. C’était assez marrant. Surtout qu’à la base, je devais juste manger avec Claire avant qu’on ne se revoit pas avant longtemps, et au final on s’est retrouvés à huit. Bon, bon souvenir ! ça montre la bonne ambiance de notre FIFA du love. J’espère qu’on leur a donné envie de venir et de nous rejoindre. Parce que c’est pas le tout d’avoir l’oral, mais il faut aussi avoir envie de faire ça. Quand on a d’autres propositions à côté, c’est parfois dur de choisir, je sais ce que c’est. Enfin voilà. Ce soir, je sors, je vais boire un verre avec ma team abibac (l’Abitur aussi ça fait un an tout juste, purée), ça va faire du bien de les revoir. Et sinon je pense encore passer toute ma journée à glander, il va faire pas moins de 30°C, alors soyez sûrs qu’une fille comme moi, si elle n’a pas de piscine, ne sort pas par un temps pareil. La chaleur et moi, c’est pas une grande histoire d’amour. Et le soleil et moi, encore moins… Enfin j’adore le soleil. Mais devoir me tartiner d’indice 50 toutes les deux heures, ça va cinq minutes haha. Même pas moyen de s’endormir au soleil sous peine de cramer. Et non, moi, je n’ai pas cette peau magique qui transforme ses coups de soleil en bronzage, j’ai plutôt cette peau formidable qui transforme les coups de soleil en peau qui pèle.

retrouvailles avec mes amours de copines, hâte de les revoir, ces beautés

retrouvailles avec mes amours de copines, hâte de les revoir, ces beautés

Allez, après cet article matinal, je vous souhaite une bien belle journée du coup parce qu’il fait quand même super beau, du moins ici, et que quand même, sentir l’été enfin là, ça fait du bien.

pour glander, je ne suis jamais seule

pour glander, je ne suis jamais seule

Et puis quand même, au passage, j’ai eu 19 ans quand on était à Münster, j’aime pas trop ce chiffre, mais j’aime trop les anniversaires, et du coup, j’ai pu financer en partie mon nouvel ordi qui est un MacBook. Et oui, la société de consommation a définitivement pris le pouvoir sur moi. Je suis une victime de la société de consommation. Mais il faut avouer que quand même, c’est carrément bien.

[youtube.com/watch?v=9Sc-ir2UwGU]

quoi de neuf ?

Je n’ai pas écrit depuis Charlie… Ca fait un bail dis donc ! Plus d’un mois, pardonnez-moi les gars… Je vois quand même des visites régulières sur ce blog, je suis contente qu’il soit lu et apprécié du coup si vous y revenez… Merci ! Ca me fait plaisir.

Déjà on écoute le nouvel album de FAUVE pendant qu’on lit cet article, merci. Oui j’aime, j’adore, je surkiffe. [youtube.com/watch?v=mhUgIg8NESo&list=PLE6v4ybLYM06xRoCHLGgv0BvNuWkrJT5_]

Bon, en vérité, je n’ai pas grand-chose à vous raconter ! Vous savez, la routine a repris, j’entends par là, les cours, les exposés, les dossiers, les textes à lire, les amphis où on hésite toujours : j’y vais, j’y vais pas ? La train-train quotidien quoi… Je sais, vous êtes déçus. Mais bon, ce n’est quand même pas ma faute si j’ai reçu aucune rose à la Saint-Valentin parce que personne ne m’aime/ne m’a remarquée, et si j’ai eu tellement de boulot que j’ai même pas de petits films intéressants que j’aurais pu aller voir à vous raconter. Et oui, la vie est dure quand on est étudiant. Mais bon, des choses croustillantes risquent de venir d’ici peu… Et oui, je vais à Amsterdam ce week-end ! Bon, croustillantes, ce n’est peut-être pas le mot parce que je vous préviens immédiatement, on ne va pas faire la fête toute la nuit et fumer à en perdre la tête. Et ben non ! Je sais vous êtes encore déçus. Mais il ne faut pas, je vais vous ramener des tas des photos superbes (je vais essayer) en espérant qu’il fasse beau, et on va construire des bons souvenirs avec les copines (Mélanie et Camille) qui m’accompagnent ! Et puis après, une semaine et c’est les vacances. Et ne vous inquiétez pas, je pense qu’il y aura de quoi raconter après les vacances !

Lille

Tout d’abord, je vais voir Huis Clos grâce au BDA de Sciences Po jeudi soir, ensuite Amsterdam, puis les vacances que je vais passer dans le Sud et peut-être aussi à Barcelone… De quoi m’enrichir culturellement ! Et oui, les grandes villes ne sont pas faites uniquement pour festoyer, les visites s’avèrent aussi souvent très instructives, intéressantes, et formidables… D’ailleurs, j’aimerais faire un Interrail cet été, je ne me souviens plus si je vous l’ai déjà dit. Malheureusement je n’ai personne avec qui le faire, alors je me tâte : partirais-tu seule sur la route avec ton sac à dos et ton appareil photo Juju ? Franchement, je pense que oui. Mais Maman risque de flipper… Haha. Et puis il faut réunir l’argent. J’hésite vraiment. On verra bien. Déjà, je suis en pleine recherche d’un job d’été, mais j’ai appris ce week-end que ma grand-mère avait loué une maison tout le mois de Juillet dans le coin de Crozon en Bretagne (peut-être que vous connaissez) et honnêtement, je veux y aller, alors si je ne travaille pas là-bas ça risque d’être compliqué… Du coup, 16 demandes de jobs d’été ont été postées hier ! Franchement, je croise les doigts, ça m’a pris du temps d’écrire toutes ces lettres de motivation et je vous raconte pas la galère pour trouver des enveloppes… et des timbres ! Parce que oui, j’arrive devant le bureau de Poste près de chez moi : il était fermé ! Et pour raisons inconnues qui plus est. De quoi m’énerver grandement. Mais j’ai fini par trouver des timbres. Et quand même, 8,16€ ça compte dans mon budget et le mois de février est un peu serré alors bon… J’espère vraiment avoir au moins une réponse positive. Ou du moins des réponses, qu’ils ne me laissent pas dans le silence.

BREF ! Petite vue express de la cathédrale de Reims, parce que Reims reste malgré tout my city…

Reims my city

Le temps passe véritablement trop vite et cet article est vraiment un des plus ennuyeux que j’ai pu écrire jusque-là ! Surtout que je ne peux même pas vous raconter ma Saint-Valentin parce que… bah j’ai pas de Valentin… Mais bon c’est pas si grave. J’étais en bonne compagnie quand même (cf la photo trop styleyyy, ok c’est un snap mais bon, je m’amuse bien…) ! Et puis j’ai des copines cro bien alors ça remplace le Valentin que je n’avais pas cette année hihi.

Saint Valentin

Ah mais si, une chose intéressante ! Christophe Barbier, le fameux Christophe Barbier de L’Express avec son écharpe rouge (si vous ne le connaissez pas, honte à vous, non je rigole, je vous pardonnerai… Quelle bonne âme !), nous a rendu visite à Sciences Po hier soir pour une conférence sur la neutralité journalistique. J’étais en charge des photos (héhé, au moins une chose que je sais bien faire !), et c’était vraiment hyper intéressant. Franchement, ce mec est top ! Je ne retiendrai qu’une chose « mettez en doute tous les médias que vous consommez ! ». Un plaisir de l’avoir eu en conférence qui pour le coup n’était absolument pas ennuyeuse et super attractive. Je vous mettrai le lien de Sciences Po Lille TV qui l’a filmée il me semble si vous voulez la (re)voir…

IMG_8874

Ah mais oui, je ne vous ai pas dit ! Ma cousine est venue me rendre visite il y a presque deux semaines ! Bon en fait, il n’y a pas grand-chose à raconter là-dessus, mais bon j’accueille rarement des gens de ma famille sur Lille, du coup j’étais assez contente… Et je vous joins quelques photos parce que c’était cool et que je l’adore !

Lauraaa